Jeudi 23 novembre 2017
FSSEP
9, rue de l'Université
59790 - Ronchin
Tél. : +33 (0)3 20 88 73 50
Fax : +33 (0)3 20 88 73 63
mailContact


Portail université


Pôle de Recherche de l'Enseignement Supérieur

Sommaire

Membres

  • Sobry Claude
  • Wille Fabien
  • Abdourazakou Yann
  • Birot Ludovic
  • Dorville Christian
  • Penel Guillaume
  • Joris Vincent
  • Genty Matthieu
  • Waquet Arnaud
  • Richard Guillaume (Doct. associè)
  • Raul Pauline (Associè)
  • Cernaianu Sorina (Post-doctorante, Craiova-Roumanie)
  • Lorgnier Nicolas (Doct.Associate Pr., Canisius College- USA)

Thématiques

 Sur le plan scientifique deux axes ont été développés :

1. L’évènementiel sportif, traité tout particulièrement à travers les évènements fortement médiatisés (Jeux Olympiques, Coupe du Monde de Football ou de Rugby) et leur mise en scène, et le sport de haut niveau qui renvoie selon l’éclairage théorique aux termes de sport spectacle, de sport business, de performance sportive. Les différentes approches théoriques abordent les problématiques liées au traitement de l’information par mes médias, au journalisme sportif, à la régulation des droits de retransmission, aux conditions d’engagement dans le sport de haut niveau et à l’histoire de sa structuration, aux infractions sportives (dont le dopage) ainsi qu’aux processus de professionnalisation.

Dans ce domaine des collaborations ont été conduites entre membres de l’ER3S ainsi qu’avec des personnes rattachées à l’équipe de J - M Dewaele de l’Université Libre de Bruxelles et des juristes de différents laboratoires de Lille 2, ainsi qu’avec l’Université de Laval.

2. Les loisirs sportifs et le tourisme sportif sont abordés à des niveaux différents, régionaux, nationaux et européens, par des approches croisées combinant essentiellement la sociologie et l’économie.

Outre les collaborations entre membres de l’équipe, d’autres ont été conduites avec ceux du Groupe Interdisciplinaire de Recherche En Sport et Tourisme (GIREST), BQR qui regroupe des sociologues, des géographes, etc. Dans cet axe, deux contrats ont été réalisés pour le compte de la DRDJS par le laboratoire RELACS sur les thèmes des sports de nature et du nautisme.

C'est autour de ces 2 axes que se sont développés les travaux des chercheurs en sciences sociales du sport, quelle que soit leur spécialité.La réduction des axes et l’orientation des travaux ont commencé vers 2004. Cette démarche, poursuivie de façon volontariste et persévérante, avait pour but de rassembler autour du SIC d’abord, ensuite de l’ER3S, le plus grand nombre de chercheurs intéressés par ce champ.

Le rapprochement du LEI d’abord du SHERPA ensuite de ER3S est l’aboutissement de cette politique. Avec un léger réajustement des intitulés des axes (ce qui apparaît dans la partie « projet ») il a été possible de rendre parfaitement compatibles les travaux des chercheurs des différents laboratoires selon leurs sensibilités. ER3S est parvenu à rassembler la quasi-totalité des chercheurs en sciences humaines et sociales du sport dans la région Nord – Pas-de-Calais. Le volume et la qualité de la production des ces entités  aujourd’hui réunies démontrent la vigueur de la recherche. Il semble que ce soit maintenant sur le niveau des revues qu’il faille travailler, bien que ce point ait été déjà sensiblement amélioré au cours du dernier quadriennal. On peut regretter que ceci ne puisse passer que par l’acceptation d’articles dans des revues étrangères, en particulier anglo-saxonnes, les revues françaises dans le domaine n’ayant qu’une cote internationale assez faible. Les communications dans des colloques internationaux avec reprise dans les actes se sont multipliées, de même que les invitations, ce qui reflète à la fois la prise de conscience d’une ouverture nécessaire à l’anglais de tous les membres de l’équipe,  et une sensibilisation particulière des doctorants à cette question. On observera dans le bilan quantitatif que ces derniers communiquent dès que possible dans des colloques internationaux à l’étranger.