Jeudi 18 janvier 2018
FSSEP
9, rue de l'Université
59790 - Ronchin
Tél. : +33 (0)3 20 88 73 50
Fax : +33 (0)3 20 88 73 63
mailContact


Portail université


Pôle de Recherche de l'Enseignement Supérieur

Sommaire

Actualités

Pas d'article dans la liste.

Rattachement


- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtrePRES

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLILLE 2

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLILLE 1

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreArtois

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreEcole Doctorale

- Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreIFR 114 IMPRT : Institut de Médecine Prédictive et de Recherche Thérapeutique.

 

Secrétariat

 


Mlle Justine Gamain

Tél: 03.20.88.73.80

E-mail : justine.gamain(at)univ-lille2.fr

Horaires d'ouverture :

du Lundi au Vendredi de 8h-12h / 13h-16h

Fermé le mercredi après-midi

Présentation

Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtreLien externe - Ouverture dans une nouvelle fenêtre

 

L'Equipe d'Accueil (EA) 4488 "Activité Physique, Muscle, Santé" résulte de la fusion d'équipes de recherche de l'Université de Lille 1 (EA 4052 Neurosciences et Physiologie Adaptative) et des Universités de Lille 2 et d’Artois (EA 3608 Activité physique, Sport, Santé). L'EA est composée de 32 personnels statutaires appartenant aux Universités de Lille 1, Lille 2 et d'Artois.

L'Equipe d'Accueil réunit au Nord de la France des compétences scientifiques et méthodologiques permettant d'étudier sous différents aspects les adaptations et dysfonctionnements des fonctions musculaires, cardio-vasculaires et respiratoires liées à l'activité et l'inactivité physique.

 

Projet Scientifique

La promotion des activités physiques est inscrite dans le cadre des politiques de santé de nombreux pays. Chez le sujet sain, l'activité physique pratiquée de façon modérée est bénéfique pour la santé et constitue un facteur de prévention de nombreuses pathologies. Dans le cas de populations déficientes, l'activité physique revêt une importance toute particulière en permettant d'améliorer le pronostic de la maladie, de restaurer les qualités fonctionnelles, et au final d'améliorer la qualité de vie.

Le projet scientifique est construit autour de 3 axes:

 

Axe A - Facteurs limitants de l'exercice musculaire

La compréhension des limites physiologiques et des mécanismes d'adaptation à l'exercice. Il s'agit d'optimiser les procédures d'entraînement et de réentraînement, tout en maintenant un rapport contraintes-bénéfices-risques favorable pour les populations saines et pathologiques. Notre principal objet de recherche concerne les limitations physiologiques à l'exercice musculaire.

Responsable: Télécharger le fichierP. Mucci

 

Axe - B Bénéfices à la santé de l'activité physique: Recherche de contre-mesures à diverses pathologies et au déconditionnement des sujets sains

Optimiser les bénéfices de l'activité physique par l'individualisation des niveaux de pratiques physiques et par la mise en place de contre-mesures permettant une augmentation du niveau d'activité physique des sujets. Il est également nécessaire de mieux connaître les mécanismes physiologiques assujettis aux pathologies et au déconditionnement, ainsi que les effets de ces contre-mesures. En effet, l'aptitude à l'exercice physique est primordiale pour le succès dans de nombreux sports et est essentielle dans le maintien d'une bonne qualité de vie et d'une bonne santé cardio-vasculaire de sujets sédentaires (enfants, seniors) ou pathologiques (mucoviscidose, diabète, syndrome métabolique).

Responsables: Télécharger le fichierC. Fabre - Télécharger le fichierL. Stevens

 

Axe C - Adaptations et dysfonctionnement de la fonction neuromusculaire

Analyser les mécanismes impliqués dans la plasticité de la fonction musculaire qui est fondamentale dans les limitations à l'exercice par des approches moléculaires. Cet axe s'inscrit dans un contexte international de recherches sur les maladies neuromusculaires et l'amyotrophie, syndrômes qui ont en commun d'entraîner une diminution de la force musculaire et une dégradation de la fonction motrice. L'altération des capacités motrices est également l'une des conséquences de l'inactivité prolongée et du vieillissement.

Responsable: Télécharger le fichierB. Bastide